photo-aerienne-Haverskerque

Frelons asiatiques

Vous êtes importuné(e)s par les frelons asiatiques ? Voici comment les reconnaître !

Grande menace pour l’écosystème, le frelon asiatique représente un danger pour les humains, abeilles, pollinisateur et insectes divers comme les araignées. Or, ces insectes participent à la pollinisation et au développement, à la préservation de la nature. Le frelon asiatique a besoin d’un environnement favorable pour faire son nid : un jardin avec un point d’eau à proximité (cours d’eau, piscine, bassin,…), de nectar (donc de fleurs), de la proximité d’arbres et, dans l’idéal, de ruches pour se nourrir.

Il est important de repérer au plus tôt la construction d’un nid car c’est à ce moment-là que la fondatrice est la plus vulnérable !

Au printemps, la fondatrice construit un nid primaire à sa sortie de l’hivernage, (t°>1 5 °) il est en général petit (4 cm) et à faible hauteur, il se trouve généralement dans un endroit abrité (cabane de jardin, appentis, trou espace ouvert, nichoir, tas de bois…).

Face au risque avéré de prolifération, la CCFL a mis en place un plan d’action à l’échelle du territoire :

  • 12 000€ ont été votés pour aider les particuliers à détruire les nids de frelons asiatiques.
  • La participation financière de la CCFL se fait à hauteur de 80% du coût de la destruction dans la limite de 120€.

Pour en bénéficier, contactez le service Environnement de la CCFL et munissez-vous d’une facture d’intervention du prestataire.